Comment choisir ses couleurs sans se poser (trop) de questions ?

Comment choisir ses couleurs sans se poser (trop) de questions ?

La végétation respire le printemps tardif.
Le tapis verts des pelouses grasses en éveil sont jalonnées de fleurs jaunes.

La rosée du matin perle sur chaque centimètre carré d’herbe et scintille dans un soleil frais.
L’odeur parfumée de l’ail des ours transpire.

Le calme ambiant est cadencé par le bruit sec des oiseaux.
Un merle déplace dans son bec un vers de terre et prend son envol.

Les branches des arbres retrouvent un feuillage naissant.
Le vent léger bouge en rythme des silhouettes dansantes.
Des ombres discontinues des jeunes pousses projettent sur le sol de petits espaces de lumières contrastées.

Quand je décide de prendre une respiration avant de m’enfermer pour travailler, choisir les couleurs pour un support n’est parfois pas si difficile.
Pour cette affiche Crescendo – CAE , j’ai repensé à mon parcours sinueux à travers les talus.

Et vous, vous faites comment pour choisir les couleurs d’une affiche ?

Je profite de cet article pour y mettre un document de travail, mes prise de notes pendant une réunion pour préparer la journée. La facilitation graphique permet de visualiser tout le cheminement de la journée d’un seul coup d’œil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dessin tiré du film le prénom Previous post Pourquoi je pense à Jean-Mouloud ?
comment faire un bide Next post Comment collectionner des bides avec passion ?