Oui, mais tu sais dessiner toi, c’est facile !

Oui, mais tu sais dessiner toi, c’est facile !

Tu penses à un truc et hop c’est fait.
Regarde, tu as fait ce dessin en quoi, 5 minutes ?

Alors, je vous arrête tout de suite : tout n’est pas aussi simple !

Le dessin, c’est avant tout cérébral, un vrai exercice de questionnements.

Je me pose des tonnes de questions du genre :
Comment je ferai ce dessin, à l’encre, à l’aquarelle, au crayon ?
Quels sont les contrastes, les couleurs, les reflets et d’où vient la lumière ?
Et si je regardais le sujet en noir et blanc ?
Quelle quantité de jaune de pour ce beige ?
Comment marche cette personne, quel est son poids, son déhanché ?

Bref, la liste varie et se complète selon mon sujet et ma concentration.

Et avec toutes ces informations qui affluent dans mon petit cerveau trop plein, je commence à crayonner.

Des fois, je n’ai pas de crayons mais je m’interroge quand même !

Tout cela pour dire que le dessin, c’est avant tout une posture pour observer et réfléchir.
Ensuite, on peut commencer à traduire ce que l’on voit, ce que l’on ressent.

Vous vous posez aussi ses questions ou je suis du genre original ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Marco, omercrafts ou Marc Forest ?
dessin un combat avec moi même Next post Dessiner, c’est un combat régulier, comme un bras de fer avec moi-même.