Comment j’ai vaincu ma frousse matinale avec panache ?

Comment j’ai vaincu ma frousse matinale avec panache ?

Un vent froid souffle dans mon dos le matin. 
Une peur qui s’infiltre doucement dans ma conscience.
Un mille-pattes qui chatouille mon épine dorsale.

Cette malédiction, je la ressens sur la durée.
Elle s’infiltre insidieusement dans le tréfond de mon être.
Ce rongeur invisible qui me grignote, morceaux après morceaux. 

Avant de devenir complètement fou à l’idée d’écrire des articles réguliers, j’ai suivi un conseil : écrire 30 minutes minimum, tous les jours

Alors oui, j’affronte ma peur tous les matins avec envie.
Je prends ce temps personnel comme nécessaire pour écrire, me recentrer, me concentrer et lancer ma journée créative pour partir du bon pied.
Peu m’importe, si j’ai produit quelque chose d’utile ou de complétement nul, je le fais avec panache !

De votre côté, vous avez trouvé une méthode pour trouver l’envie d’écrire et l’inspiration ?

Bon, il me reste à illustrer ma liste d’articles et c’est un autre défi.
D’ailleurs, je serai ravi de dessiner pour vous si ça vous dit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

crac, un gouffre s'ouvre sans fond et il perds ses cartes de visites Previous post Eh là, c’est le drame !
araignée de mer Next post Laisser parler Gérard, le mangeur de crabe.