je peins des « trucs »

je peins des « trucs »

Je me sers souvent de ma palette de voyage dédiée à l’aquarelle pour prendre de la peinture directement. Je n’aime pas manipuler les tubes d’aquarelle. Cela fait mal aux doigts quand ils sont trop vieux et je m’en mets partout. Avant de commencer une session de peinture aquarelle, j’ai parfois du mal à me lancer. Quel sujet choisir ? Comment trouver la bonne photo pour robertfranker par exemple ? Ce n’est pas vraiment le syndrome de la page blanche. Je dirais plus le besoin d’avoir une impulsion.

Alors, je vérifie que mon matériel est à disposition disposé comme il faut, que tout est prêt, bien installé parfois avec une petite musique sympathique et une belle photo en noir et blanc soigneusement choisie. Tel un sportif amateur, je m’échauffe, je me prépare, je suis dans le mouvement. Je sens déjà la vague créatrice venir entrechoquer mes neurones…Bref je suis prêt.

Et là, patatra !

Ma palette est complètement remplie de couleurs et de mélanges de mes précédents essais picturaux. Même si c’est parfois joli à regarder, que ça donne aussi des idées. C’est le blocage total. Je n’ai pas envie de faire du clair de ma palette avant de commencer. Je peux bien sur reprendre les couleurs que j’ai utilisé avant. C’est aussi l’avantage de cette technique. Mais bon, il faut changer parfois et repartir sur de bonnes bases bien propres, bien lisses. Heureusement, j’ai un plan !

J’ai souvent l’occasion de nettoyer ma petite palette de voyage, plein de mélanges qui peuvent resservir. Alors plutôt que de prendre une éponge ou un morceau de torchon et de perdre la peinture déjà déposé dessus, je peins des « trucs » avec ce qui reste de matériau. Je me lance sans réfléchir, comme cela juste pour le geste. J’en profite pour tester un bon papier, un nouveau pinceau ou même juste ne rien faire de particulier. Cela me permet de faire le vide tranquillement sur une surface vierge, d e m’échauffer la main pour démarrer. Cela produit des formes et des couleurs inattendues, des erreurs, des trucs bizarres. Bref, c’est marrant et instructif.

Voici quelques « trucs » qui datent de cet été mais qui ont le mérite d’illustrer ce que je raconte. Ne me demandez pas pourquoi ces formes, ces couleurs(ha si les couleurs, c’est ce qui restait à disposition sur la palette) Enfin, si comme moi, vous n’aimez pas nettoyer votre palette avant de commencer, et bien, vous pourriez la nettoyer en fin d’exercice. Mais bon, je n’y ai pas vraiment pensé en fait.

femme devant un lavabo dans une salle de bain Previous post robertfranker
Next post Facilitation graphique