Dessiner, c’est un combat régulier, comme un bras de fer avec moi-même.

Dessiner, c’est un combat régulier, comme un bras de fer avec moi-même.

Je lutte, avec envie, et je cherche l’altercation pour provoquer l’inattendu.

Le dessin est un terrain de jeu tellement vaste et impossible à cerner, c’est merveilleux !

C’est une bonne raison pour continuer.

Le plus dur est d’être fier de soi et de garder confiance.
Je ne suis que très rarement content de ce que j’ai réalisé.

Quand cela arrive, les avis sont mitigés ou alors carrément négatifs.

Merci à ceux de me dire ce qu’ils pensent.
La redescente sur Terre me fait mal mais je me relève toujours.

Je crois que savoir dessiner, c’est pratiquer, pratiquer et encore pratiquer. Ces derniers temps, j’ai rarement autant dessiné et pour une bonne raison.

Je ne suis pas un grand sportif mais une pratique régulière permet au moins de progresser. Pour le dessin, j’ai trouvé ce temps et je suis sur le point de gagner un premier combat, celui de la confiance en moi.

Cela me fait penser à une réplique qui me fait toujours marrer :
« Quand je retourne ma casquette, je fais le vide, je deviens…
comme ce camion. Une machine. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

c'est facile de dessiner Previous post Oui, mais tu sais dessiner toi, c’est facile !
le talent c'est de la triche Next post Tu n’as pas de mérite, tu as du “talent”, c’est de la triche !