Gonflé comme un soufflet au fromage !

Gonflé comme un soufflet au fromage !

Un bon dessin va correspondre vraiment à ce que le client veut.
Seulement, je ne suis pas toujours de leur avis..

Vous savez cette petite voix qui vous dit : “ mouais, c’est joli mais tu pourrais faire mieux.”
Il y a des erreurs, ça et là.
Tes proportions sont à revoir.
Ta composition est vraiment simpliste.
Regarde ces mains, on dirait des gants de toilettes.

Bref, souvent, je fais partie de ceux qui n’arriveront jamais à être complètement satisfaits.

Mais parfois, le miracle arrive !
Et quand c’est le cas, je me sens gonflé comme un soufflé au fromage.
C’est comme une fièvre d’un soir, on est content du résultat et là tout va mieux.

Bon, le lendemain matin, on regarde avec un peu de recul et c’est la douche froide !

Partant de ce constat, j’ai commencé à regarder mon exploration du dessin comme quelque chose de fluctuant, une matière créative qui ne s’arrête jamais.
Je conserve des idées, les pose dans le but de produire quelque chose.

Ce qui compte, c’est trouver du temps pour dessiner : mon essence de vie, ma joie, mon bonheur qui me fait tout oublier.

Alors oublions ensemble, si le coeur vous en dit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

comment faire un bide Previous post Comment collectionner des bides avec passion ?
Jean Marc Barr remontant les profindeurs Next post Concentré et heureux comme Jean Marc Barr qui remonte des profondeurs dans Le Grand Bleu !